Presque l’integralite des jeunes femmes que nous avons rencontrees en entrevue ont parle en termes elogieux des soins qu’elles ont recus, sauf des exceptions.
Επικοινωνία

Presque l’integralite des jeunes femmes que nous avons rencontrees en entrevue ont parle en termes elogieux des soins qu’elles ont recus, sauf des exceptions.

Presque l’integralite des jeunes femmes que nous avons rencontrees en entrevue ont parle en termes elogieux des soins qu’elles ont recus, sauf des exceptions.

Elles ont apprecie des professionnels d’la sante ayant ete honnetes, gentils, ayant retourne un moment, qui etaient accessibles, empathiques et comprehensifs, qui leur ont bien explique des choses et qui les ont fera sentir tel une personne et non un koko app gratuit numero.

Malika l’a decrit en disant : « Quand je vais chez mon oncologue, je ris meme s’il m’annonce des mauvaises nouvelles. Il existe 1 Tres bon rapport (ou complicite) avec mon medecin. » Amanda a recu une adresse courriel et un numero de cellulaire une part de l’ensemble de ses professionnels d’la sante; ce qu’elle n’avait pas vecu avant. Elle estimait que parfois nos personnes faisaient l’impossible Afin de la soutenir. Shelley decrit De quelle fai§on sa relation avec son medecin s’est developpee et comment celle-ci est arrivee a se detendre et etre plus confortable de amener ses effets secondaires et ses sentiments. Diverses jeunes femmes ont egalement decrit comment elles ont sympathise au milieu des specialises et leurs circonstances de travail difficiles.

Relations avec les professionnels d’une sante

J’suis chanceuse d’avoir une equipe medicale qui est a l’ecoute. Mon chirurgien, c’etait la premiere personne qui m’a donne le diagnostic, ainsi, j’ai toujours eu une belle relation avec lui. Il va i?tre tres accessible Afin de les questions, et votre, des le depart. Alors Afin de ca, J’me trouve tres chanceuse premierement. Et deuxiemement, je me suis sentie en confiance.

Relations avec les professionnels d’la sante

D’accord Afin de les professionnels d’la sante. Je crois, je tombe sur les infirmieres a l’hopital et je leur ecris des lettres, j’apporte des fleurs, des beignes et toutes sortes de choses tout le temps. Je chope que la majorite d’entre elles paraissent les personnes des plus extraordinaires que j’ai rencontrees. Elles… en particulier mon infirmiere ne veut jamais etre celle qui recoit un cadeau. Elle souhaite seulement… elle est plus heureuse si c’est Afin de n’importe qui, parce qu’elles travaillent en groupe. Elles travaillent souvent en groupe dans l’hopital, mais c’est l’etablissement que je connais. Je vois qu’elles s’entraident et elles sont toutes des gens aimables. Je pense que c’est une activite Complique parce qu’elles voient mourir des gens constamment et je sais qu’elles me voient d’une maniere differente. Quand je leur dis que ca fait douze annees, leurs yeux s’illuminent et ca donne de l’espoir a tout un chacun. C’est une chose extraordinaire, mais bosser en oncologie est vraiment reellement ardu parce que de nombreux individus meurent. Ca ne fera pas grand chose, comme je dis, ca n’a gui?re d’importance si vous etes une personne heureuse ou triste ou si vous etes une garce. Ca n’a jamais d’importance, quelquefois vous mourrez et la medication ne fonctionne pas, ou ca se repand. J’imagine que Afin de elles, je dirais la majorite d’entre elles regardent deja l’individu et non la maladie parce que d’apres ce que je tombe sur, elles traitent les individus differemment. Vous ne pouvez jamais traiter tout le monde une meme maniere lorsqu’ils ont des maladies plusieurs. Alors je ne sais jamais, c’est complexe a penser mais je sais qu’elles travaillent au milieu des medecins et qu’elles seront des gens empathiques.

Je ne sais jamais, probablement que ce qui les aiderait serait de travailler moins, qu’il y ait environ personnel… parce que maintenant ils font des coupures au sein des hopitaux, c’est terrible. Ils n’ont tout simplement gui?re assez d’aide. Ils n’en ont jamais assez dans l’hopital qu’ils construisent. Ils construisent ces enormes hopitaux qui deviennent trop petits avant d’etre desuets du fait du nombre de personnes qui sont diagnostiquees chaque annee. C’est terrible.

Quelques dames ont souligne l’importance de developper des relations positives avec leurs experts; ce qui mene a des sentiments de confiance, de faire partie de l’equipe, ainsi, augmente la confiance en leur traitement. Les femmes ont decrit plusieurs preferences en ce qui a trait aux communications dans ces relations. Entre autres, Joanne aimait l’approche franche et honnete de son chirurgien. La plupart des femmes ont mentionne de bonnes connexions avec bien un professionnel une sante ou plus (leur medecin de famille, oncologue, chirurgien ou des infirmieres en particulier) dans leur equipe de traitement.

Cependant, ce n’est gui?re l’integralite des experiences qui se seront averees positives. Comme le mentionne Donna : « Je dirais que 95 % des personnes avec qui j’ai traite etaient merveilleuses, mais les 5 % avec qui c’etait complexe semblaient etre les gens des plus importantes dans ceci et elles ne l’etaient pas autant (merveilleuses). Les femmes ont decrit leurs mauvaises experiences en relation au milieu des professionnels de la sante et De quelle fai§on elles en ont ete marquees, y compris leur impolitesse, leurs anecdotes desobligeants, en ne leur donnant pas d’espoir, ne leur disant gui?re la verite, une resistance apparente a un offrir de l’aide ou en expliquant nos choses de facon incomprehensible et en experimentant une absence de continuite dans les soins. Par exemple, on a evoque a Gaye qu’une reconstruction de seins tombants etait correcte pour quelqu’un de son age; le radiologue de May-Lie est sorti apres qu’il ait eu realise avoir fait un mauvais commentaire. Les femmes ont reagi de facons differentes. Entre autres, Donna s’est debattue avec la maniere abrupte dont on lui a presente le traitement et elle est demoralisee de devoir s’habituer a choisir son 06 de patiente (CR24445) pour communiquer au milieu des professionnels. Gaye a change de chirurgien. Nalie, une patiente de 24 ans, fut contestee dans ses relations avec un oncologue plus age. Kathryn estimait que les professionnels d’la sante etaient differents avec elle a cause de son cancer metastase.